capteur thermique
» » » Toutes les caméras thermiques pour drone

Toutes les caméras thermiques pour drone

 

 

Sur quels critères doit-on juger une caméra thermique ? Un petit guide de la caméra thermique et un panorama assez complet de l’offre des caméras thermiques pour drones disponibles à l’heure actuelle.

Elles sont de plus en plus nombreuses à trouver leur place sur un drone. Pas si étonnant, car comme pour la photo et la vidéo, les caméras thermiques pour drones sont un substitut abordable et plus sûr que les solutions traditionnelles.

Voici donc la liste des éléments à prendre en compte avant de se lancer dans l’achat d’une caméra thermique.

 

 

La marque du drone

 

Toutes les caméras thermiques ne sont pas compatibles avec tous les drones. De ce fait, la première question à se poser avant d’acheter une caméra thermique, c’est la compatibilité de votre drone.

DJI

Chez DJI, il sera très difficile d’intégrer des caméras d’autres fabricants voir impossible sur certains modèles. Elles trouveront leur place sur un Inspire 1, ou un matrice 100 / matrice 200/210. Consultez la compatibilité avant d’acheter une des ces caméras ou même un drone, car l’inspire 2 par exemple n’est compatible avec aucune caméra thermique à l’heure actuelle.

Yuneec

Même constat chez Yuneec dont l’offre de caméra thermique est très limitée.  A l’heure actuelle seule la CGO-ET est disponible sur ce segment. Elle est équipée d’un double capteur thermique/infrarouge et spectre visible pour un prix raisonnable 1999 euros TTC.

 

Drones customisables

Avoir un drone professionnel personnalisable est très grand avantage car l’offre est plus concurrentielle.

La Optris Pl-640-LW est un très bon rapport poids/performance à ce jour. 320 grammes pour une plage de -20° à 900° avec une précision de +-2%.

FLIR VUE PRO
non noté A partir de 1 999,00 Ajouter au panier
flir duo pro
non noté A partir de 4 999,00 Ajouter au panier

Il existe aussi la Wiris mini ou Wiris 2nd Gen. Deux caméras très performantes et qui ne sont pas utilisables sur l’Inspire 2 et le matrice 200.

 

 

Caméra thermique pour les Phantom 4 pro / Mavic Pro / Mavic Air

 

Il est effectivement possible d’intégrer une caméra thermique sur un Mavic Pro ou même un phantom et Flyingeye se porte à votre disposition pour réaliser vos projet les plus entreprenants. Utiliser une caméra thermique sur un petit drone n’est pas impossible à condition d’avoir le matériel adéquat. Le gros intérêt c’est surtout l’économie réalisée et la possibilité d’évoluer sur des petits espaces. Même si les performances ne sont pas toujours aussi poussées que sur un modèle de caméra spécialement dédié pour cette application.

 

La définition

 

L’une des caractéristiques primordiales lorsque l’on parle de caméra thermique c’est la définition de l’image. Une meilleure définition c’est une précision plus importante lors d’un relevé de température mais cela vous permet également d’être situé plus loin de la zone inspectée. Sur une Zenmuse XT640 on pourra zoomer numériquement 2X et conserver le même nombre de pixel que sur une Zenmuse XT336. Plus concrètement, cela veut dire qu’on peut être situé deux fois plus loin avec une XT640.

 

 

 

Précision et plage de mesure

 

La précision en degrés n’est pas souvent évoquée sur le fiches des produits, voir inexplicablement (plutôt volontairement) omise chez DJI et dont FLIR ne se vante pas toujours.

Puisqu’en en effet les Wiris et Optris ont une sacrée longueur d’avance sur la précision de leur caméra thermique aériennes. Chose embarrassante pour DJI et FLIR quand on connait l’exigence et la précision que requière l’inspection critique. Le seul point positif des FLIR c’est qu’elle peut différencier les température négatives jusqu’à -40° et un gain de poids sur la balance.

Sur la Wiris 2nd Gen d’après la fiche technique :

± 2% ou ± 2°C  0°C à +550°C

Sur la FLIR DUO PRO R

+/- 5 °C ou 5 % des mesures dans la plage -25 °C à +135 °C
+/- 20 °C ou 20 % des mesures dans la plage -40 °C à +550 °C

 

 

Modularité de la caméra

 

Les meilleures caméras thermiques pour drones comme la wiris sont modulables grâce à un système d’objectifs interchangeables.

D’autres comme les versions DJI XT ou FlIR ne proposent pas toujours cette option.

Consultez toujours la documentation technique pour savoir quel type d’alimentation et quel type de connecteurs sont associés à cette caméra.

 

 

Dimensions et poids

 

Il faut toujours prendre en considération la charge utile maximale de votre drone avant de se lancer dans l’achat d’une caméra thermique. Les poids peuvent varier énormément en fonction des technologies et systèmes embarqués. Même chose pour les dimensions et l’espace disponible sur votre nacelle.

 

 

Les doubles capteurs

Pour répondre aux besoins des opérateurs de drone, l’offre de caméra thermique s’est récemment orientée vers des versions très performantes de double capteur. C’est-à-dire, une caméra thermique et une caméra spectre visible.

La dernière en date est la Zenmuse XT2 de DJI, une version de la FLIR DUO PRO R A. Cette technologie permet d’avoir à l’écran les deux images et des les superposer en jouant sur les transparences. Plus besoin comme avant de faire un échange de caméra pour passer de l’une à l’autre.

 

 

Les mono-capteur

 

La Optris PI-640 dont nous parlions plutôt est composée d’un mono-capteur bien qu’il soit possible de connecter grâce au mini pc fourni une caméra spectre visible.

Les caméras DJ XT première génération sont également des mono-capteur ce qui oblige les pilotes à utiliser une deuxième caméra. Chose possible uniquement sur le Matrice 200. Sur un Inspire 2 seule la caméra FPV peut être utilisée en complément.

 

 

Les meilleurs prix

 

Le marché de la caméra thermique pour drone n’est pour le moment pas très développé mais la demande n’est pas non plus suffisante pour en faire un marché concurrentiel. Vous aurez d’ailleurs sans doute remarqué que les prix peuvent s’envoler au-delà des 5 000 €.

Il sera donc très difficile d’en trouver une à bon prix. L’Investissement dépasse quasi-systématiquement le prix du drone en lui même.

 

 

Location de caméra thermique

 

Les opérateurs de drones cumulent souvent les activités, inspection, photographie et vidéo aérienne et leur besoin  peuvent varier. En considérant le coût d’une caméra thermique, il peut parfois paraître difficile de rentabiliser ces produits à plus de 10 000 euros. L’évolution est aussi rapide sur ce genre de caméra que sur les drones. Dans le cas où ce prix soit insurmontable, considérez la location de matériel pour des missions ponctuelles qui peuvent être facturée jusqu’à 5 000 euros la journée en fonction du matériel.

Louer une XT 640 DJI sur flyingeye

Partage

Laisser un commentaire