capteur 1 pouce drone
» » » Autel Evo, un nouveau concurrent pour le Mavic Pro

Autel Evo, un nouveau concurrent pour le Mavic Pro

Autel Evo est un drone qui ressemble étrangement au Mavic Pro mais qui n’a rien à lui envier. L’habit de ne fait pas le moine, 3 modèles ont été présentés sur les salons, dont un très remarqué avec un capteur 1 pouce et pourtant pas plus gros qu’un Mavic Pro. Pour l’instant, le seul à avoir été testé est celui 1/2,3 “, sans aucune certitude que le 1 pouce finisse par voir le jour.

 

En se lançant dans la fabrication de drones grand public, Autel Robotics rentre dans le cercle très fermé des entreprises à pouvoir officiellement taquiner DJI. Pour l’instant il n’y avait que Parrot à réellement en avoir les moyens ou encore Yuneec un autre constructeur chinois déjà affirmé avec une large gamme de produits.

Même si son nom pourrait laisser penser qu’il s’agit d’une marque étrangère au milieu du drone, Autel Robotics est une sorte de startup qui en a fait sa spécialité. Evo est d’ailleurs le 3ème drone de la marque qui s’inspire librement des appareils DJI : qu’à cela ne tienne, Autel Robotics met toutes ses chances de son côté sur un marché ultra-compétitif. Un mimétisme avec le Mavic Pro qui est assez marqué sur l’EVO, moins assumé que sur les pales copies que nous ont montré EACHINE, il n’empêche que EVO est un drone plutôt bien fini et qui filme tout de même en 4k 60 fps !

 

 

Le succès compromis de l’EVO Autel sur le marché français

D’ores et déjà, nous savons pour sûr que L’EVO Autel ne connaitra pas un franc succès en France. Tout d’abord à cause de son poids, car il dépasse le seuil des 800 grammes qui impose à partir du 1er Juillet 2018 les télépilotes amateurs à devoir passer une formation en ligne.

Dans tous les cas, l’Autel Evo ne devrait même pas être commercialisé en Europe, il faudra donc s’approvisionner directement aux Etats-Unis. Le service après-vente étant quasi-inexistant en Europe, acheter un Evo est un acte périlleux !

Des petites attentions appréciables

Tout d’abord, Evo se différencie de sa concurrence en ajoutant à sa radiocommande un petit écran HD 720p de 3,3 pouces.  De plus, une énorme batterie Lipo de 4300 mAh permet à l’EVO de voler jusqu’à 30 minutes. La radiocommande quant à elle, malgré la présence de l’écran, peut supporter jusqu’à 3 heures de retransmission.

Enfin, une vitesse qui dépasse légèrement la gamme Mavic, soit environ 72 km/h.

 

radiocommande autel evo

 

Un tarif pas si intéressant

En attendant la sortie du Mavic pro 2, qui sera certainement armé d’un plus grand capteur (de 1/1.7’’) le destin d’Evo pourrait vite tourner au cauchemar, au même titre que Parrot avec l’Anafi.

Annoncé à 999 dollars sont prix devrait logiquement se situer aux alentours de 999 euros en France.

L’Evo est techniquement plus intéressant que le Mavic Pro, surtout parce qu’il est capable de filmer en 4k 60 fps, une cadence qui se révèle très utile pour rendre plus fluides vos vidéos aériennes. A en voir les vidéos publiées sur le web, la stabilisation est très efficace et l’image au moins aussi bonne que sur un Mavic.

Avec la sortie du Mavic Pro 2, les baisse de prix de la première version seront sans doute vertigineuses et le marché d’occasion devrait rapidement arriver à saturation. Entre un Mavic Pro à 500 euros d’occasion et un Evo au double du prix, les calculs sont vite faits.

 

Nacelle 3 axes et capteur 1 pouce

 

Partage

Laisser un commentaire